Fiche 2

Icône de l'outil pédagogique Activité

Objectif

Passer d’un équilibre vertical à un équilibre horizontal et inversement au grand bassin à cheval sur la frite

Description

Les élèves sont assis à cheval sur une frite à environ un mètre du bord. Il s’agit de maintenir un surplace vertical. Puis au signal du gardien, s’allonger sur le ventre (position du brancardier) pendant 2 secondes et se rétablir à la position initiale. Même chose en s’allongeant sur le dos.

Attention : prévoir un enseignant dans l’eau pour la sécurité des élèves. Certains peuvent ne pas réussir d’emblée à se redresser.

Consignes

  • Depuis la position décrite en « chevauchée 1 », venir s’allonger sur le ventre (dans l’intention de venir cacher son visage dans l’eau et de retrouver la position du « brancardier ») ; puis revenir en position assise : ramener les genoux sur la poitrine, regarder devant soi et relever l’eau avec les mains.

  • Réaliser le même enchaînement en venant s’allonger complètement sur le dos avec les oreilles dans l’eau ; puis revenir en position assise en ramenant les talons vers les fesses et pousser l’eau derrière soi avec les mains.

Démonstration

NON

Contraintes

Trouver et changer son équilibre à cheval sur une frite sans s’agripper à elle.

Attention : les actions nécessaires pour retrouver la position verticale quelque soit la position de départ doivent être travaillées au petit bain préalablement.


Icône de l'outil pédagogique Contenus d’enseignement
  • Etablir un équilibre vertical assis à cheval sur la frite permettant de rester sur place 
  • Stabiliser différentes positions en étant à cheval sur la frite (assis, allongé sur le ventre ou sur le dos) et les enchaîner grâce à :
  • Des actions propulsives avec les mains et les avant-bras (en respectant les principes de tonicité, rythme et orientation des surfaces propulsives vus précédemment)
  • Des ouvertures ou fermetures bras - tronc et/ou jambes - tronc (ou à des « pédalages »)

Associer toujours ces changements d’équilibre à une orientation particulière du regard (fond, plafond, devant soi).


Icône de l'outil pédagogique Scénario

Lors de l’évasion, il faudra certainement attendre en silence et sans éclaboussures des moments propices en fonction des tours de garde.

Entraînons nous à utiliser des radeaux pour attendre, mais aussi se cacher sur le ventre (cacher son visage) comme sur le dos pour ne pas se faire repérer, avant de revenir à une position d’attente.

 
1. Attention, une précaution est à prendre avant de s’engager dans la situation . Il s’agit de s’assurer que les positions horizontales ventrale et dorsale soient préalablement acquises : la posture du « brancardier » et la « nage du blessé » sont des pré-requis incontournables à la « chevauchée 2 » 
 
2. Attention, pour revenir en position initiale sur le dos, l’évadé peut pédaler avec les jambes ou ramener les genoux à la poitrine tout en regardant devant lui.
 
3. Pour renforcer les acquisitions :

Les évadés peuvent enchaîner différentes actions dans un ordre précis :
  • Avancer puis basculer sur le dos avant de revenir à la verticale.
  • Reculer puis basculer sur le ventre avant de revenir à la verticale.

 


Régi par la licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 2.5 License