La chevauchée

Icône de l'outil pédagogique Le cycle d'enseignement

L’enjeu de la situation proposée est indispensable à notre démarche de la Grande Evasion ; en effet pour amener l’élève vers un déplacement autonome, une étape est incontournable :

« la chevauchée avec frite »

La situation sollicite donc un matériel particulier appelé la frite, qui est en fait un long tube en mousse que l’élève utilise comme un cheval.

Attention, une première précaution est à prendre vis à vis de ce matériel : L’élève doit être obligatoirement assis au milieu de la frite afin de ne basculer ni vers l’avant, ni vers l’arrière.

Une fois cette précaution prise, l’élève peut s’engager dans la situation par l’intermédiaire du scénario : il s’agit pour les évadés d’apprendre à utiliser des radeaux pour avancer, reculer et rester sur place sans jamais éveiller les soupçons des gardes.

Une première situation, appelée « chevauchée 1 », permet de développer des sensations au niveau des mains et des avant-bras à travers un exercice où l’élève se déplacera verticalement sur une frite

Et, pour ce faire, plusieurs contraintes doivent être respectées afin de rendre plus efficace les appuis:

  • Pour les bras : conserver les bras sous l’eau dans l’intention de ne pas faire de bruit
  • Pour les jambes : croiser les pieds et remonter les genoux au niveau du ventre, afin de ne pas déclencher le système d’alarme situé au fond de l’eau.

Une fois ces contraintes précisées, l’élève est amené à se déplacer en Grand Bain, le long du bord selon différentes intentions:

  1. Apprendre à rester sur place pour attendre en silence le passage des gardes : il s’agit d’effectuer un mouvement de godille, un mouvement que l’on retrouve dans le chapitre de l’immersion et du surplace. L’évadé réalise de petits mouvements dans une zone proche des hanches en conservant les doigts serrés, ainsi qu’une tonicité au niveau des mains, des poignets et des avant-bras….Il s’agit de sentir l’eau se durcir sous ses mains, un principe que l’on retrouve dans toutes les situations de la chevauchée.
  2. Apprendre à tourner sur soi même dans un sens puis dans un autre dans l’intention de surveiller tous les horizons.
  3. Apprendre à reculer afin de ne jamais se faire reconnaître :il faut ramener l’eau rapidement devant soi en faisant de grand ronds.
  4. Apprendre à avancer afin de surveiller les gardes de très loin : l’évadé écarte l’eau rapidement sur les côtés en faisant des grands ronds dans l’espace avant sans jamais dépasser la ligne des épaules.
Pour une deuxième situation appelée la « chevauchée 2 », on s’oriente vers un tout autre objectif :Ll’élève doit apprendre à passer d’une position verticale à une position horizontale …et inversement .

Les évadés doivent apprendre à utiliser des radeaux pour attendre, avancer et pour se cacher sur le ventre comme sur le dos avant de revenir à une position d’attente.

Pour revenir en position initiale, l’évadé doit ramener rapidement les genoux à la poitrine et redresser la tête.

Au cours de la « chevauchée 3 », les postes de garde sont de plus en plus nombreux et l’évadé enchaîne régulièrement un déplacement avec une bascule du corps pour se cacher.

En évoluant vers la « chevauchée 4 », les radeaux se font de plus en plus rares et les évadés s’éloignent du bord tout en combinant plusieurs actions :

  1. Pour aller le plus vite possible, le crawl semble être la réponse la plus adaptée; nous sommes ici sur une distance courte (8 à 10 m)

  2. pour se déplacer longtemps sans bruit, la brasse est alors préconisée sur des distances plus longues (12 à 15 m)

  3. dans l’intention de parcourir une distance très longue sans se fatiguer ( environ 25 m), la « nage préférée » est conseillée dans un premier temps; cependant, le recours à « la nage du blessé » peut être à tout moment une aide pour se reposer

En reliant ces 3 modalités de déplacement à des intentions particulières, l’enseignant développe chez l’évadé un répertoire de possibles dans lequel il pourra puiser une réponse à un état de fatigue identifié.


Régi par la licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 2.5 License