Le surplace

Icône de l'outil pédagogique Tableau

Objectif

Se maintenir à la surface grâce à un mouvement de godilles des bras et grâce au ciseau de brasse.

Description

En grande profondeur, les élèves sont debout, face au mur, avec un pull-buoy au niveau des cuisses. Il s’agit de rester sur place, tête émergée grâce à l’action des bras et des mains.

Dans un deuxième temps, retirer le pull-buoy et associer le ciseau de brasse aux mouvements des bras.

Consignes

Retrouver les appuis (au niveau des mains) travaillés dans la ‘’chevauchée 1’’ : « écarter et resserrer l’eau », les mains sont dures… dans l’intention de se maintenir tête émergée sans faire de bruit.

Démonstration

Oui par l’enseignant, pour rappeler l’orientation des surfaces motrices

Contraintes

Le pull-buoy permet de travailler le surplace beaucoup plus efficacement que la frite (l’élève flotte moins facilement mais suffisamment).

Conserver les mains sous l’eau sans faire de bruit.


Icône de l'outil pédagogique Contenus d’enseignement

Le mouvement des bras :

  • Les mains sont dures et les doigts serrés.
  • Le poignet ne se casse pas (solidarité main / avant bras).
  • Les coudes restent proches du corps.
  • Ecarter et resserrer l’eau (attention à l’orientation des mains).
  • Ne pas faire d’éclaboussures ou de bruit : les mains sont sous l’eau.

Icône de l'outil pédagogique Scénario
Lors de l’évasion, il faudra certainement attendre en silence et sans éclaboussures des moments propices en fonction des tours de garde.

Entraînons nous à utiliser des mini radeaux (radeaux détériorés par les gardiens) pour attendre, regarder sans faire de bruit.


Régi par la licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 2.5 License