Situation pédagogique

Icône de l'outil pédagogique L'enseignement
 

Comment se préparer en 10 séances à l'évasion finale ?

 

La démarche présentée se déroule en 10 séances d’apprentissage. Lors de la dernière, élèves et enseignants savent que TOUS devront « s’évader »… le temps nous est compté, il faut aller à l’essentiel et les choix présentés précédemment illustrent ce principe. Néanmoins, il faut aussi savoir prendre le temps de la répétition : ne pas passer trop vite d’une situation à une autre. Il est important de laisser à l’élève le temps de stabiliser un comportement prometteur avant de le complexifier au risque de voir réapparaitre d’anciens défauts techniques.


Des outils pour organiser les séances d'apprentissage

Il existe cependant des outils pour aider à organiser au fur et à mesure les 10 séances afin de permettre à tous ces élèves de s’évader le jour J. Ici nous présentons une démarche, il ne s’agit en aucun cas de 10 séances figées, ce qui permet notamment de s’adapter aux rythmes d’apprentissage des différents groupes.


Icône de l'outil pédagogique Trois grandes étapes

Un premier outil permet de se repérer dans l’avancée et le déroulement des 10 séances de façon globale.

Les 3 thèmes : Surplace, Immersion, Propulsion sont explorés dans les 5 tâches décrites précédemment (ciseau de brasse, brancardier, nage du blessé, surplace et immersion).

Ces 3 thèmes sont d’abord envisagés de façon isolée et s’associent rapidement (par 2 puis 3) dans des conditions facilitantes puis de + en + proches du réel. A chaque étape, l’élève est amené à s’éprouver aux limites de ses possibilités

1er étapes (séances 3 à 5 environ)

Les 3 thèmes (propulsion, surplace et immersion) sont envisagés de façon isolée dans un premier temps et ceci souvent en conditions facilitantes (avec aide ou matériel de flottaison ou en petite profondeur ou près du bord).

2ème étape (séances 3, à 5 environ)

 

Les 3 thèmes se complexifient et s’associent par 2 le plus souvent en conditions facilitantes.

3ème étape

 

Les 3 thèmes se complexifient et s’associent par 3 le plus souvent dans des conditions proches du réel.


Icône de l'outil pédagogique Des leçons incontournables

Un 2ème outil permet d’identifier les points de repères incontournables à la réussite de votre grande évasion.

Leçon 1 : Il s’agit ici de dédramatiser le fait d’apprendre à nager. L’attitude des enseignants ne peut ici laisser deviner aucune hésitation quand à la réussite. Il s’agit de donner envie de rentrer dans l’histoire, comme une première accroche : surprendre les élèves sans les brusquer : il n’y a pas de lignes d’eau dans le bassin et la musique retentit. Puis le chef d’évasion présente le scenario de façon épurée : Nous sommes un groupe de prisonniers et nous allons nous entrainer à nous évader d’une prison: il nous faut donc nous préparer à toutes éventualités : …transporter des blessés, se cacher ou attendre les secours sans faire de bruit…Nous allons répéter différentes scènes jusqu’au jeudi 15 juin, date à laquelle nous devrons TOUS nous évader, personne ne restera sur le côté, …

La séance débute au grand bassin par le « Brancardier 1 » qui permet aussi de repérer les élèves non familiarisés. Ensuite on poursuit avec la « nage du blessé 1 » au petit bassin.

Leçon 2 : Elle permet de renforcer le travail de la nage du blessé 1 et du brancardier 1 ainsi que de les faire évoluer (NB et B 2). C’est aussi le moment de présenter la situation de la chevauchée aux élèves

Leçon 3 : Outre la poursuite d’un des thèmes ou tâches engagés, le cœur de cette leçon consiste en l’apprentissage du ciseau de brasse (à sec et dans l’eau).

Leçon 5 : C’est au plus tard au cours de cette leçon que les élèves vont être confrontés à un enchainement de 2 tâches (souvent en conditions facilitantes dans un premier temps).

Leçons 6 - 7 : Il s’agit ici d’inciter les élèves à s’engager sans matériel.

Le surplace est ici mis en place avec l’action conjointe des bras et des jambes.

Enfin lors de l’une de ces 2 séances, il est temps de présenter l’histoire de l’évasion finale aux élèves et de les inviter à commencer à construire leur propre plan d’évasion. On ne parlera pas ici de la diagonale (qui restera une surprise !!!).

Leçons 8-9 : Ces leçons se déroulent exclusivement au grand bassin. Il faut inciter un maximum d’élèves à s’engager dans les tâches (associant 2 ou 3 thématiques) sans matériel… et de + en + loin du mur.

Le nombre de répétitions est ici très important.

C’est le moment idéal pour les « Grands jeux » et les défis.


Icône de l'outil pédagogique Des principes incontournables

Enfin un certain nombre de principes incontournable vous permettront d’organiser au mieux ces séances :

  • Dans chaque séance, il est recommandé (le plus souvent possible) de viser 2 thématiques sur 3 (sans en oublier une pendant plus d’une séance) au cours de 2 à 3 tâches

Au-delà des tâches, la démarche se sert de « grands jeux » regroupant tous les élèves dans une même dynamique, au sein d’une même histoire et permettant souvent d’obtenir un grand nombre de répétitions où les élèves se défient eux-mêmes : exemple jeu du ravitaillement (renforcement du ciseau + description) ou jeu du parloir (enchainement déplacement surplace déplacement + description)ou 1, 2, 3 soleil (enchainement déplacement surplace déplacement+ description) mais vous pouvez aussi laisser libre cours à votre imaginati

  • Il est important de mettre l’accent sur les liens entre les séances : le contexte particulier, l’appui sur l’intention (concept central dans la démarche), la présence ponctuelle de la musique ainsi que le scenario sont autant d’outils qui permettent de créer cette unité. Attention toutefois à ce que ce scenario ne soit pas une trop grande contrainte…

  • Il faut être vigilent dans l’organisation spatiale et temporelle de la séance pour optimiser la qualité et la quantité de pratique : Prévoir

    • Le matériel (frites…) et les lieux de travail (exemple 1 ligne à 2.50m ou à 5 m… ?), douche ?...) à l’avance.

    • Toujours au moins un exo au gd bain : lieu de priorité pour les apprentissages, d’ailleurs la 1ere situation s’y déroule.

    • Environ 2 à 3 exercices par séance (ou avec 1 grand jeu) qu’il faut organiser dans le temps car la séance passe très vite.

    • Des bilans qualitatifs et quantitatifs des leçons pour renseigner sur leur déroulement et sur l’avancée des apprentissages.

Régi par la licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 2.5 License